Préambule

La saison 2018 s’annonce des plus intéressante en termes d’essais sur Objectif-Racing. Il nous semblait dès lors obligatoire d’investir dans un châssis digne de ce nom qui nous permettrait de réaliser ces tests dans les meilleures conditions possibles. C’est dans cette optique que nous sommes partis à la recherche du châssis qui conviendrait le mieux à nos exigences, assez élevées avouons-le ! Nous le voulions rigide, pratique, modulable, complet, et qui plus est beau…tout un programme ! L’avons-nous trouvé avec le N1 de chez R-Seat ? Partons à sa découverte !

Transport et emballage

Lorsque vous recevez la notification d’envoi de votre châssis et que vous rendez compte que les colis attendus pèsent près de 139Kg, vous avez là comme un doute sur la capacité de votre petit corps tout frêle à monter le tout sans aide extérieure !

Une chose est sûre, Rseat sait emballer et protéger ses colis de manière à ce qu’ils vous arrivent intacts. Un premier bon point, car je n’ose imaginer si l’une des pièces maitresses du châssis venait à être endommagée durant le transport. Le dilemme de la faire remplacer et de l’attente que cela entrainerait ou la garder en l’état vu le prix déboursé pour cette dernière. Ici pas de questions à se poser, tout est en parfait état malgré les centaines, voire milliers de kilomètres parcourus pour nous arriver !

Le montage, un jeu d’enfant !

S’il faut bien avouer qu’une aide ne fut pas de refus pour monter le pied de la structure afin de l’amener à sa destination finale sans risquer de l’abimer, le reste du montage s’est effectué en solitaire et sans le moindre mal . Entre l’ouverture du premier colis et la fin du montage, comptez environ 3 heures…sachant que nous avons mis un peu moins de 90 minutes pour monter l’ensemble, une simple règle de trois vous donnera le temps qu’il nous a fallu pour tout déballer. 🙂

L’ensemble des outils nécessaires au montage sont également fournis avec le châssis dans le cas où vous ne seriez pas correctement équipé. Comme tout bon fainéant pressé de profiter de sa nouvelle installation, nous avons utilisé une visseuse, les embouts nécessaires étant tout ce qu’il y a de plus standard !

Bien que le châssis soit fait main, toutes les pièces tombent parfaitement à leurs emplacements et pas une fois nous n’avons dû chipoter lors de l’assemblage.

À noter d’ailleurs que chaque module, accessoire, contient son mode d’emploi, faisant tout au plus 3 pages, et très bien détaillé, ne laissant aucun doute sur l’emplacement de chaque élément !

N1, du lourd, du très lourd !

Fier de votre montage, vous vous dite qu’il serait pas mal le disposer au mieux dans votre pièce. C’est là, au moment de le déplacer sur votre parquet, que le doute vous envahit. Glissera, glissera pas ? Prévoyant l’éventuel problème du déplacement, nous avions positionné sous les pieds des feutres achetés en commerce. Le nouveau bébé faisant tout de même la centaine de kilos passés, pas question ici d’improviser son déplacement.

Néanmoins, sur du parquet avec des feutres, ou sur une moquette, le déplacement ne s’avère pas trop difficile pour autant.
Son poids est clairement un désavantage au niveau des déplacements, mais un avantage quant à sa rigidité lors de son utilisation. Et comme théoriquement on ne doit pas le déplacer chaque jour…autant voir le bon côté des choses !

En effet l’avantage d’un tel châssis est de pouvoir recevoir sans le moindre problème le plus puissant des Direct Drive sans risquer de vibrer, plier ou pire, à la moindre secousse de ce dernier.
Sur ce point, même si nous sommes plutôt rassurés quant à son comportement futur dans ces cas précis, nous ne manquerons pas de vous donner notre avis lors du montage du premier Direct Drive, sous peu !

On prend la place du pilote !

Le moment venu de poser nos fesses dans le baquet arrivé, l’impression de s’assoir dans une vraie voiture nous effleure un instant tel un gamin prenant possession de son nouveau jouet. Et quel jouet ! En effet, la tenue du baquet est parfaite, les possibilités d’avancer en un instant son siège ou son pédalier sont autant d’éléments connus de tous et tellement pratiques au quotidien.

Nous avons opté pour l’assise en cuir, même si l’alcantara nous faisait également de l’œil.
Pour le coup, là encore nous ne sommes pas déçus de la qualité du produit ! Finition impeccable, possibilité de démonter les cousins d’assise, les coussins au niveau du dos, etc.

Même si les trous sont prévus pour d’éventuelles ceintures de sécurité, pas d’intérêt dans ce cas, le châssis n’étant pour l’instant pas mobile. Pour l’instant, car il est bon de savoir que si vos finances vous le permettent, vous pourrez toujours monter votre N1 sur les systèmes dynamiques motorisés par les D-Box et ainsi mouvoir votre plateforme. Comptez tout de même une bonne dizaine de milliers d’euros pour cela, ce qui risque d’en refroidir plus d’un on vous l’accorde !

Modularité et évolutivité

Le châssis de base, c’est-à-dire le module sans les accessoires, est d’origine déjà très modulable.
Vous aurez ainsi la possibilité d’avancer et reculer votre pédalier, votre siège, mais également d’incliner ces deux éléments à souhait via la manipulation de quelques boulons seulement.

Il en va de même pour la platine destinée à recevoir le volant. Bien que son déplacement soit plus limité, combiné au déplacement du siège baquet et du pédalier, chaque pilote arrivera sans mal à la position de conduite qui lui convient.

Nos essais à venir comportant des freins à main, des shifters, des pédaliers de divers horizons et bien entendu les Direct drive les plus en vue du moment, nous souhaitions un châssis capable de recevoir tout cela sans broncher. Au vu de la plateforme que nous avons sous les yeux, nous sommes là encore plus que rassuré sur ses capacités à nous satisfaire dans le futur.

En effet, quel que soit l’élément en question, quelques boulons à régler et l’élément se dispose comme souhaité. Plus haut, plus bas, plus incliné, rien n’est impossible. Tout comme les platines préperforées à de nombreux endroits pour convenir aux normes des différents fabricants.

La vidéo accompagnant cet article étant on ne peut plus précise sur le détail des accessoires, nous ne reviendrons pas sur chacun de ceux-ci dans cet article.

 

Sachez néanmoins qu’il y a encore d’autres accessoires disponibles sur le site officiel, tel que des supports triples screen ou même des supports pour enceintes audio. De quoi configurer votre nouveau jouet aux petits oignons tout en maîtrisant votre budget. ..chaque élément étant achetable individuellement par la suite, si désiré !

Conclusion

Après maintenant une dizaine d’heures de jeu, on ne peut être plus satisfait. Il y a bien l’un ou l’autre détail améliorable tel que le support clavier un peu rigide et imposant (voir vidéo), mais qu’est-ce donc comparativement à tous les autres points positifs que nous avons trouvés à jouer travailler sur un tel châssis ! 🙂

Qui plus est, il faut bien avouer qu’il a de la gueule trônant ainsi dans le studio ! Difficile pour les amis et SimRacers passés nous dire bonjour ces derniers jours de ne pas demander à l’essayer. C’est tout dire !

Nous ne pourrions conclure sans aborder un point, primordial pour bon nombre d’entre nous, le prix !
Le châssis est actuellement à 1194€ sans accessoires, 2.000€ avec l’ensemble des accessoires tels que présentés dans la vidéo (Buttkicker compris. Tout de même 307,50€).

Un budget certes, mais qui se montrera réellement rentable dans le cas où vous êtes réellement passionné par le SimRacing et que vous savez que vous continuerez à évoluer dans la discipline durant de nombreuses années avec du matériel de qualité!

Dans le cas où il s’agit d’un achat coup de tête, il va de soi que ce dernier doit être murement réfléchis. Pas question ici de le démonter et le ranger dans une armoire après trois utilisations. Le modèle une gamme en dessous, RS1, étant dans ce cas peut être plus approprié et abordable.

Comme vous l’aurez compris, nous avons donc été séduits par ce châssis semi-professionnel haut de gamme et ne regrettons en rien notre choix ! Nous ne manquerons d’ailleurs pas de vous le montrer en action autant que possible durant toute cette année !

Découvrir le RSeat N1 sur le site officiel

Matériel visible sur le reportage:
Fanatec: Ensemble CSL Elite PC/PS4
Clavier & Souris: Logitech G213 & G603

Si tu as aimé cet article, n’hésite pas à Liker la page Facebook, t’abonner à la chaine YouTube, nous suivre sur Twitter, ou partager l’article à tes potes.👍